Réseau GastronomieVisio    Françoise PEURIOT et Philippe PLOQUIN Réseau GastronomieVisio - Françoise PEURIOT et Philippe PLOQUIN un site NetworkVisio Retour au site réseau NetworkVisio

Cet article vous plait ?

Faites-le savoir à son auteur membre du réseau NetworkVisio Françoise PEURIOT et Philippe PLOQUIN
et ajoutez Camille WORMSER à vos contacts !
Ajoutez Camille WORMSER á vos contacts !
09/02/2014 | Toulouse | Bande dessinée  Vu : 11045 fois article n 7851 |

La bande dessinée, un rêve de gosse

 Joris Chamblain n'en revient toujours pas. Ce jeune scénariste de 29 ans et la dessinatrice Aurélie Neyret ont été primés lors de la 41e édition du Festival de la bande dessinée d'Angoulême. Une consécration pour celui qui griffonne des planches depuis son plus jeune âge.

 


 « J'ai toujours voulu faire de la bande dessinée, dès mon plus jeune âge », se souvient Joris. Pour lui, la BD est devenue bien plus qu'une passion. Bulles, planches et vignettes rythment sa vie au quotidien.
C'est à l'âge de 8 ans que Joris trouve sa vocation ; il sera dessinateur de BD. Il griffonne, fait des ébauches, tente d'imiter la plume des plus grands. A côté, il cultive un autre passe-temps. Il aime s'occuper des enfants. Sitôt le baccalauréat en poche, il passe son brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (BAFA) et part animer des colonies de vacances. Un métier qui l'occupe pendant une dizaine d'année.
Mais l'envie de réaliser son rêve n'est pas loin. En 2009, il répond à l'annonce d'un éditeur pour des essais sur un album. La recherche d'emploi sort en 2010 et la carrière du jeune homme semble lancée. Du dessin, il passe alors petit à petit à la narration. « J'avais envie de raconter des histoires. Je me suis tourner vers la bande dessinée pour enfants afin de concilier deux choses que j'aime », raconte-il.  Il écrit le scénario de deux volumes, Les Carnets de Cerise et Sorcières, sorcières ; deux albums publiés en 2011.
 
Revisiter la bande dessinée pour enfants
 
Joris devient scénariste à part entière, engageant des dessinateurs pour collaborer sur ses projets. « Pour les Carnets de Cerise, j'ai écrit le scénario avant de rencontrer Aurélie Neyret, l'illustratrice. Je fournis toujours un album complet au dessinateur pour qu'il puisse avoir une idée d'ensemble du décor, des personnages, de l'histoire », explique Joris. Pour le reste, une grande liberté est laissée à l'illustrateur. Par exemple, il ne décrit pas le physique des personnages par écrit. Il détaille uniquement leur caractère, leurs émotions selon les situations. Un choix créatif et original qui semble avoir fait ses preuves.
Au niveau de la narration, même constat. Joris va à contre-courant des classiques pour enfants en occultant la vision manichéenne dans son histoire. « J'ai choisi de ne pas intégrer de méchant dans Les Carnets de Cerise. Les enfants sont confrontés à assez de violence à mon sens ; je préfère mettre des valeurs positives telles que l'amitié, le partage et la gentillesse dans ma BD », raconte le scénariste. Des idéaux qui plaisent à son public, jeune et moins jeune.
 

Camille WORMSER



Réagissez, commentez !


Aucun commentaire n'a été déposé pour le moment.

Partagez cette information :

Permalien :